ArticlePar où commencer

Communiquez avec un site internet !

By 11/11/2014 novembre 10th, 2015 7 Comments

Ca y est, vous vous êtes décidé, vous tentez l’aventure vers l’ouverture de votre micro-crèche ! Il va maintenant falloir communiquer sur ce que vous faites, et ce, pour 2 raisons : la 1ère, pour faire connaître votre projet et l’officialiser, la 2ème, tout aussi importante, garder une motivation à toute épreuve tout au long de votre projet !

1. Faites-vous connaître !

Vous voulez trouver des clients ? Vous voulez que votre projet, que vous avancez dans votre tête, sur des feuilles de papier brouillon ou au fond de votre ordinateur, prenne un peu de concret ? Vous devez communiquer, vous faire connaître, vous, et votre projet. Pas de comm, pas de clients, pas de crèche. C’est ESSENTIEL. Je vous encourage à communiquer dès que vous commencez le projet.

Créez un site internet qui parle de votre projet, de ses spécificités, de vous en tant que porteur de projet et futur gestionnaire. Ce site va un peu officialiser votre démarche, pour les autres bien sûr, et pour vous-même aussi ! Vous lancez concrètement votre projet de micro-crèche et ça, c’est génial ! Psychologiquement, ça a un impact vraiment important, vous n’êtes plus en train de créer un petit truc au fond de votre garage, mais vous allez ouvrir une crèche et vous le dites ! Vraiment, ne sous-estimez pas cette étape, qui va donner du sens à ce que vous faites.

2. Gardez votre motivation jusqu’au bout !

Le fait de parler de votre projet à des personnes que vous ne connaissez pas (autres que la famille et les amis qui, je l’espère, vous encouragent quels que soient vos projets !), vous oblige à adopter un certain professionnalisme dans ce que vous présentez, à travaillez votre façon de présenter votre projet, à travailler vos arguments, vos contre-attaques (parce qu’il ne faut pas se leurrer, vous devrez tenir tête à des personnes qui seront totalement contre votre projet), à peaufiner vos services, etc. Mais vous allez aussi recevoir : des avis, des conseils, des demandes de clients potentiels, des demandes de partenariat, etc. Même si c’est encore très (trop) tôt dans votre projet, écoutez-les attentivement tous, proposez à ces personnes de suivre votre site ou votre page Facebook, gardez bien leurs coordonnées. Ce sont de forts moments motivateurs. Pour ces personnes-là, à qui vous avez parlé de votre projet, qui vont peut-être suivre votre site et l’évolution de votre dossier, vous allez vous sentir “obligé” de garder le cap, de continuer contre vents et marées. Et vous allez rester motivé, car vous savez que des personnes croient en votre projet, attendent son aboutissement, pour une inscription, pour un partenariat, etc.

3. Pourquoi faire un site internet ?

Mon conseil : créez un site internet pour votre crèche. Je pense que c’est indispensable aujourd’hui qu’une entreprise, une association ait une vitrine sur le web. Quand ils cherchent une information, que font les gens en tout 1er lieu ? Google ! Donc vous DEVEZ avoir un site internet.

Quelques conseils techniques :

  • Si possible, achetez un nom de domaine chez un hébergeur. Par exemple : http://www.my-micro-creche.com, plutôt que my-micro-creche.blogspot.com qui fait beaucoup moins pro. Vous aurez ainsi votre propre URL, des emails appropriés professionnels (julie(at)my-micro-creche.com par exemple). Ca ne coûte pas très cher, et vous donnerez très facilement une image professionnelle à votre projet. Et de toute façon, si vous vous lancez, vous savez que vous allez ouvrir, non ? Il n’y a aucun doute là-dessus ! Donc il est temps de commander à faire les choses d’une manière professionnelle.
  • Si vous voulez communiquer sur Facebook, pas de souci. Par contre, je vous déconseille de vous limiter à ce seul moyen de communication, et pour beaucoup de raisons : on ne sait pas ce que sera Facebook demain, s’il sera encore là demain (ne riez pas, c’est très sérieux), si tous vos lecteurs verront tous vos posts (aujourd’hui c’est le cas, vos posts ne sont distribués qu’à certains de vos lecteurs et pas tous), si cela ne deviendra pas payant, etc. Facebook est un outil de communication professionnel pour donner votre actualité, mais je vous déconseille vraiment d’en faire la vitrine principale de votre future crèche. Ayez votre site internet, et éventuellement mettez votre actualité sur Facebook, ça c’est OK.

4. Que mettre sur votre site internet ?

Voici une liste non exhaustive des éléments que vous pouvez mettre sur votre site au fur et à mesure qu’ils seront disponibles :

  • Vos coordonnées (nom, prénom, téléphone professionnel). J’insiste sur le téléphone professionnel, car les gens appellent tous les jours, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, le dimanche pendant le repas de famille, le soir à 22 heures, etc. Soyez clair et net dès le début, c’est votre travail, VOUS fixez les règles pour vous joindre. Si vous avez des tranches horaires pour vous joindre, indiquez-les sur votre répondeur. Ne vous laissez surtout pas envahir, c’est un conseil d’expérience ! 🙂
  • Les valeurs, les spécificités de votre projet, le projet éducatif dans ses grandes lignes. Prenez une page pour bien détailler ce que vous voulez pour les enfants que vous allez accueillir, comme des intervenants de langue anglaise, ou un artiste de cirque, ou des lectures de la bibliothèque municipale, comme la valeur écologique de votre crèche, etc. Présentez de manière simple en quoi votre crèche est différente (et pourquoi tout parent devrait y mettre ses enfants !!) Souvent, une journée type est détaillée. A vous de choisir !
  • Page Qui suis-je ! Les gens aiment savoir à qui ils ont affaire, d’où vous venez, pourquoi vous avez créé cette crèche. En lisant votre parcours et vos motivations, ils vont avoir l’impression de vous connaître, vous commencez à créer un lien de confiance avant même de les avoir rencontrés. Donc important, présentez-vous, brièvement peut-être, mais faites-le.
  • Quand vous l’avez OFFICIELLEMENT, que vous avez signé le bail ou l’acte d’achat : l’adresse de la crèche, quelques photos.
  • Si vous le souhaitez : les tarifs. Si vous le faites, donnez des exemples : “le petit Paul vient de 9h à 18h 3 jours par semaine, … le coût final pour les parents est de…”. Si vous passez par l’aide PAJE de la CAF, expliquez bien en quoi cela consiste, le coût que les parents ont réellement à régler à la crèche, l’aide qu’ils vont recevoir, le montant finalement à leur charge après les aides, etc. C’est important car certaines familles ne veulent pas passer par les crèches fonctionnant par ce système-là, vous éviterez les pertes de temps pour vous et pour eux.
  • Les modalités d’inscription : comment vous contacter, le dossier de pré-inscription si vous le souhaitez, déroulé d’une demande d’inscription si vous avez par exemple un “comité de décision”, etc.
  • La date “prévue” d’ouverture (le mois ?) quand vous avez un peu avancé le dossier, que vous voyez, même loin, l’ouverture de la crèche. Soyez réaliste dans la date et surtout, ne signez JAMAIS d’inscription ou d’embauche tant que vous n’avez pas l’agrément d’ouverture, vous vous exposez à des dépôts de plainte ou de procès si vous n’ouvrez pas à la date indiquée (voire pas du tout dans le pire des cas).
  • Les mentions légales du site internet. A partir du moment où vous avez un formulaire de contact, où les gens doivent entrer un nom et/ou un email, vous devez avoir des mentions légales et une déclaration CNIL.

Ce que vous ne devez JAMAIS mettre sur votre site :

  • les coordonnées de vos salariés, même si vous vous entendez très bien, même si tout va bien entre vous.
  • LES PHOTOS DES ENFANTS et des SALARIES sans leur consentement écrit et explicite sur toutes les utilisations possibles des photos.

5. Hébergeurs

Je vous conseille 2 hébergeurs :

  • celui que j’utilise : OVH (à partir de 3,59€/an pour le nom de domaine + 2,39€/mois pour l’hébergement)
  • 1&1 (2,39€/mois tout inclus).

Choisissez un nom de domaine simple, cohérent avec le nom de votre crèche, avec une extension .fr ou .com de préférence.

7 Comments

  • soukaina dit :

    Bonjour diplome obligatoire pour louverture dune micro creche? Svp

    • Cynthia dit :

      Bonjour Soukaina, Aucun diplôme n’est obligatoire pour ouvrir et être gestionnaire d’une micro-crèche. Il faut être avant tout un chef d’entreprise. Par contre la création du dossier de demande d’ouverture demande une bonne connaissance (pas forcément diplômée) du milieu de la petite enfance. Vous trouverez quelques unes de ces connaissances sur ce blog, au fil de vos besoins.

  • LAURENCE dit :

    Bonjour,

    Votre article m’interpelle puisque je réfléchissais à créer un site pour ma future micro-crèche. Vous nous invitez à le faire le plus tôt possible mais voilà n’ayant pas eu mon rdv avec les partenaires j’hésite. En effet, je termine les conclusions de mon étude de besoins que je souhaite envoyer à la PMI, CAF et Mairie pour solliciter un Rdv. Pour ma part,je pensais que la création d’un site était prématuré ne sachant pas quoi mettre dessus puisque rien de concret et validé par les partenaires. Qu’en pensez vous?
    Laurence

    • Cynthia dit :

      Bonjour Laurence,
      Votre démarche est bonne : faire l’étude de marché pour aller la présenter aux partenaires. Par contre, je doute que vous ayez des validations en bonne et due forme. Ils vous donneront leur opinion, mais seul l’agrément d’ouverture délivré par le CG, sur concertation finale avec la CAF et la Mairie vous donnera un réel feu vert. Mais ce n’est que mon avis, mon expérience personnelle et d’autres que j’ai pu entendre autour de moi. On avance malheureusement un peu trop à l’aveugle dans l’ouverture d’une micro-crèche.
      Concernant le site, vous pouvez le faire n’importe quand bien sûr, mais je trouve que pour ceux qui n’arrivent pas à se lancer, c’est un bon moyen de se motiver, de réfléchir plus concrètement. Vous avez l’air bien avancée dans votre réflexion, aussi je pense que la création du site pour vous ne sera qu’une étape “accessoire” (mais importante!) dans votre démarche.
      Bonne continuation et tenez nous au courant 🙂
      Cynthia

  • Rachel dit :

    Bonjour,
    Je suis titulaire du cap petite enfance et assistante maternelle. Pour travailler en micro-crèche, il me faut 2 an d’expérience; mais est-ce que mon expérience d’assistante maternelle peut être prise en compte vu que j’ai eu mon diplôme avant d’être agréée?

    • Cynthia dit :

      Bonjour Rachel,
      Je pense que c’est possible. Si vous êtes gestionnaire en plus, je dirais que oui. Si vous n’êtes pas la gestionnaire, c’est à la gestionnaire d’accepter ou non, ainsi qu’à la PMI qui valide chaque embauche. Si votre profil n’entre pas dans toutes les “cases règlementaires” mais que la gestionnaire est convaincue par votre potentiel et votre motivation, peut-être qu’une dérogation pourrait passer auprès du Conseil Général… Je sais que ça fait de “si”, mais c’est au cas par cas.:-)
      Bonne journée
      Cynthia

  • yasmine dit :

    bonjour,
    je viens de regarde le site 1&1 et je me posais la question de comment ça marche quand on achète un pack par exemple 1euro/mois la première année. On a bien un nom de domaine mais est ce que la création du site se fait sur ce site même ?
    comment ça fonctionne pour arriver à un site internet de la crèche complet ?
    merci pour votre aide

Leave a Reply