ArticleLocalMontage dossier

Le local idéal

By 11/04/2014 janvier 9th, 2016 2 Comments

 Le décret à l’origine des créations de micro-crèches n’est pas très explicite sur les spécificités du local dans lequel on peut aménager une micro-crèche.

Du coup, je vais faire un peu le point avec vous sur les caractéristiques d’un local de micro-crèche privée. Ce sont avant tout des conseils, car seul le médecin responsable du Conseil Général peut accepter ou refuser votre local. Prenez donc bien contact avec lui avant toute signature de bail, pour bien connaître son approche et ses demandes quant à votre local. Par exemple, certains médecins demandent obligatoirement un jardin, quand d’autres acceptent la proximité d’un parc de jeu. Certains imposent un bureau fermé, d’autres acceptent un bureau dans la salle de vie.

Choix du bail

Même si une micro-crèche peut être installée dans une maison ou un appartement, il est nécessaire d’avoir un local de type commerce et non résidentiel, pour les déclarations aux impôts. Il est donc indispensable si vous choisissez une maison ou un appartement de faire modifier la « destination » du local auprès du service Urbanisme de la commune, par le propriétaire du local. Plus d’infos ici http://www.moinsde170.com/blog/changement-de-destination/

Pièces

La micro-crèche doit comporter au minimum les pièces ou zones suivantes :

  • Entrée, où les gens rentrent avec leurs chaussures. Pièce ou simple zone délimitée. C’est une partie « sale » où les enfants laissent manteau et chaussures. Ca peut être dans la salle de vie, mais avec une délimitation physique avec l’espace de jeu des enfants.
  • Salle de vie. Pièce. C’est l’espace de jeu des enfants, mais ça peut être également le lieu des repas, du coin repos, d’espace de motricité, etc. Elle doit être la plus grande possible.
  • Bureau. Pièce ou simple zone délimitée. Parfois, la salle de vie peut accueillir un coin bureau, quand le gestionnaire/la directrice dispose d’un autre vrai bureau dans une autre micro-crèche.
  • Salle de change ou zone de change. Pièce ou simple zone délimitée. Elle doit permettre l’intimité des enfants, même des tout-petits pour les soins et changes. Des WC adultes suffisent, équipés d’un réducteur et d’une ou deux marches pour que les grands soient autonomes en allant aux toilettes. Une douche ou une baignoire (adulte ou bébé) peut être utile également.
  • Chambres ou dortoirs. Pièces. Il est nécessaire d’avoir au moins 2 espaces distincts pour le repos des enfants. Ca peut être une chambre pour les grands et une pour les petits, ou une avec veilleuse et l’autre sans.
  • Cuisine. Pièce ou simple zone délimitée. Selon le mode de repas que vous envisagez (fourni par les parents ou un traiteur, donc simple réchauffage, ou réalisé par l’équipe, donc équipement de préparation, stockage et cuisson à prévoir), vous aurez besoin soit d’une cuisine à part entière, soit d’un coin séparé des autres zones de la crèche, pour le réchauffage et stockage froid.
  • Extérieur. Jardin ou zone de jeu de type square ou parc. Les sorties font partie des modes d’éveil de l’enfant, aussi un espace pour sortir est très souvent demandé pour l’agrément d’ouverture.

Réglementation

Il est demandé au minimum une superficie de 10m2 par enfant, soit 100m2 minimum. Un local de 95m2 très bien agencé, avec des pièces communiquant logiquement, sans espaces perdus, pourra peut-être convenir. Mais gardez en tête ces 100m2.

Dans les conditions d’accessibilité, la crèche doit pouvoir être accessible en fauteuil roulant, au moins l’entrée et le point d’accueil des enfants. Pensez donc aux marches et aux portes trop étroites qui bloqueront potentiellement votre dossier.

Mes Conseils

Il est préférable d’avoir une crèche de plain-pied, pour vos salariés dont vous augmentez le risque de chute (n’imaginons même pas avec un enfant !) donc d’accident du travail, et pour les enfants où des escaliers sont des endroits dangereux et… ralentissants ! Encore une fois, seul le médecin de PMI a décision sur ce choix-là.

Si vous avez une crèche sur 2 niveaux, notez qu’il est indispensable d’avoir un coin de change et des WC à chaque niveau.

Faites les choses simplement, logiquement, “en bon père de famille”. Imaginez que vous êtes chez vous : est-ce logique d’avoir le plan de change ici plutôt que là ? Comment les parents vont se déplacer dans la crèche ? Pensez à bien délimiter la “zone sale” de l’entrée, pour que les enfants restent dans une crèche saine au niveau du sol.

Et vous, avez-vous des conseils supplémentaires à nous donner ?

2 Comments

  • HOURIA HOCINE dit :

    Bonjour,
    j’ai trouve un local sur deux niveaux et je souhaite savoir si je peux utiliser les deux niveaux pour les enfants sachant qu’il y des escaliers et l’entrée de la creche aussi a trois escaliers que dois je faire
    merci

    • Cynthia dit :

      Bonjour Houria, seule la PMI pourra vous dire s’ils acceptent ou non un étage. C’est parfois accepté, avec accès aux enfants, parfois accès que pour l’équipe, parfois refusé. Pour l’entrée, vous devez rendre l’accès de la micro-crèche possible pour les personnes porteuses de handicap et notamment en fauteuil (sans parler des poussettes des familles), donc vous devrez adapter l’entrée aux normes d’accessibilité.

Leave a Reply