Efficacité personnelle

Estimer sa motivation en 7 questions

By 02/27/2014 novembre 1st, 2016 No Comments

Ce qui différencie la micro-crèche de tout autre mode d’accueil collectif, c’est la qualité du gérant : n’importe qui peut ouvrir une micro-crèche, professionnel de la petite enfance ou particulier, entreprise ou association, collectivité, etc. Il n’y a pas de diplôme particulier exigé pour créer sa micro-crèche et en être le gérant. Mais quelle est votre motivation pour créer une micro-crèche ?

Cependant, il ne s’agit pas de n’importe quMotivation pour créer une micro-crècheelle entreprise : vous créez une crèche. Vous accueillez des enfants en bas âge. Aussi, le Conseil Général et d’autres institutions vont regarder à la loupe votre projet, votre parcours personnel et vos capacités/compétences en tant que gérant. Ils vont suivre votre activité avant et après l’ouverture.

Il est nécessaire avant de se lancer dans un tel projet, d’avoir bien fait le tour des engagements que vous allez devoir prendre, des responsabilités qui vont vous incomber, des difficultés que vous pourrez rencontrer.

Questionnez-vous : quelle est votre motivation pour créer une micro-crèche?

Créer une micro-crèche est un projet passionnant, riche en apprentissages et en rencontres. C’est également un long “parcours du combattant”, semé d’embûches. Il est essentiel de connaître quelle est votre réelle motivation pour créer une micro-crèche, afin de pouvoir vous y référer dans les moments de doute.

Pour mieux cerner  votre projet, commencez par réfléchir à ces quelques questions personnelles, en vrac :

  • quelle est ma réelle motivation personnelle pour monter ce projet ?
  • suis-je entouré, écouté et conseillé par une personne de confiance ?
  • mon conjoint ou ma famille m’encouragent-ils ?
  • quelles sont les valeurs que je veux mettre en avant dans ce projet ? Que vais-je apporter aux enfants, aux familles, à la commune ? En quoi mon projet de micro-crèche vaut-il mieux que d’autres ?
  • avez-vous les épaules pour encaisser des refus ou dire non à quelque chose ou quelqu’un ?
  • que connaissez vous de la gestion du personnel ?
  • êtes vous quelqu’un d’organisé ?

Il s’agit ici juste de pointer du doigt quelques questions auxquelles on ne prend pas toujours le temps de réfléchir quand on se lance dans ce projet, moi la première ! Aujourd’hui avec le recul, ces questions me semblent primordiales et doivent être réévaluées régulièrement.

On peut rajouter de nombreuses autres questions. Par exemple, êtes-vous prêt à assumer si un de vos employés fait une erreur grave ou si un enfant se trouve en difficulté et que la famille vous le reproche ?

Soyez sincère avec vous-même

Soyez vraiment honnête avec vous-même. Si vous doutez de la réponse à une seule de ces questions, vous pourrez être amené à rencontrer des difficultés dans votre parcours. Prenez le temps d’être à l’aise avec tous ces points avant de partir tête baissée dans votre projet.

Leave a Reply