ArticleFinancier

Faut-il être riche pour ouvrir une micro-crèche ? Partie 1

By 07/08/2014 mai 9th, 2016 4 Comments

Aujourd’hui, je vous parle d’une question qui m’est posée très souvent : peut-on monter une micro-crèche sans apport financier ? Je vais essayer d’y répondre le plus objectivement possible, mais avant de commencer, sachez que beaucoup de choses peuvent être négociées (attention : je parle de mon expérience, mais je ne suis pas banquière ou comptable !)

Honnêtement, je pense qu’il est impossible d’ouvrir une crèche (ou n’importe quelle entreprise !) sans apport financier personnel. Il peut prendre l’aspect d’un apport que vous avez de côté, ou bien d’un prêt personnel, mais vous devez investir dans votre société pour d’abord gagner en crédibilité auprès de vos interlocuteurs, puis (et surtout !) pour obtenir un prêt bancaire (au nom de votre société). Faisons le tour des financements possibles pour votre entreprise.

Un apport, pour quoi faire ?

Imaginez que Monsieur M. aille dans une banque pour demander une aide financière. Son interlocuteur souhaiterait savoir, avant de travailler avec lui, si Monsieur M. est quelqu’un de sérieux, avec qui on a envie de travailler, en qui on peut avoir confiance. La banque peut-elle investir sur Monsieur M. ? Le banquier lui demande combien il a investi, personnellement, dans son entreprise, ce à quoi Monsieur M. répond : “500 euros ! Vous n’allez pas croire que je vais risquer mes investissements personnels pour cette entreprise, et si je perdais tout !”. Aïe ! Le banquier n’est pas du tout, mais alors pas du tout rassuré de voir que Monsieur M. croit si peu au succès de son entreprise. Comment, et surtout pourquoi, la banque prendrait-elle des risques dans une entreprise qui ne pourra peut-être jamais la rembourser ?

J’ai caricaturé la situation, mais à peine. L’apport que vous allez mettre dans votre entreprise est primordial, et tout d’abord en termes d’image du dirigeant. Pourquoi demanderiez-vous aux autres d’investir si, vous en 1er, vous ne le faites pas ? Ce que vous apportez financièrement dans votre entreprise va lui donner du poids pour négocier, vous confère une crédibilité et une attention de la part de tous vos interlocuteurs et partenaires. Ce financement de départ est indispensable pour la pérennité de votre entreprise.

Vous pouvez faire deux types d’apports lors de la création de la société :

  • les capitaux propres : c’est la somme qui va représenter votre entreprise, celle qui sera indiquée sur vos pied-de-page de documents (Société xxx au capital social de xxx euros, inscrite au RCS …). Il n’y a pas de montant minimum. Cette somme a une utilité d’investissement financier ET d’image de l’entreprise. Cet argent est bloqué dans l’entreprise, c’est sa valeur à la création. Les capitaux propres restent dans l’entreprise à tout moment. Si vous vendez votre société, vous pourrez récupérer votre apport dans le montant de la vente.
  • le compte courant d’associé (pas obligatoire) : vous pouvez répartir votre apport entre capitaux propres (bloqués) et le compte courant d’associé, où la somme placée est libre d’être remboursée à l’associé titulaire du compte. L’argent est investi dans l’entreprise, mais n’entre pas dans le capital social, il reste disponible.

 

Zoom sur l’apport personnel

Vous pouvez gonfler votre apport personnel de plusieurs manières. L’apport personnel est une partie importante dans votre création d’entreprise, vous trouverez plus loin toutes les explications nécessaires.

L’EPARGNE PERSONNELLE

Le 1er type d’apport, et le plus évident, c’est l’argent que vous avez de côté, sur un compte courant ou un compte épargne (livret par exemple, placements de type PEA, etc.). Pensez également, si vous êtes ou avez été salarié, à l’épargne salariale (intéressement et participation qui sont déblocables pour une création d’entreprise), ainsi qu’à l’épargne collective (PEE, PERCO, etc.).

LE PRET ENTRE PARTICULIERS et LES DONS

Vous pouvez également demander de l’aide à votre famille ou des amis. Soyez toutefois vigilant, l’argent est une cause majeure de conflit entre les gens, même quand on est les meilleurs amis du monde. Pensez à la reconnaissance de dettes, à un “contrat” signé par les 2 parties stipulant toutes les modalités du prêt (montant, échéancier de remboursement, date limite éventuelle, etc.).

Vous pouvez également solliciter des dons, qui peuvent faire l’objet d’avantages fiscaux. Je vous conseille de consulter un comptable (ou un avocat) pour ces modes d’apport afin de bien connaître et solidement cadrer  les modalités de ce que vous faites. Plus d’infos sur Impots.gouv.fr

POLE EMPLOI

Sous certaines conditions, un demandeur d’emploi peut bénéficier d’aides par le Pôle Emploi. En particulier, un demandeur d’emploi qui perçoit l’Aide pour le Retour à l’Emploi (ARE) peut bénéficier de l’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise (ARCE), ou de l’Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’Entreprise (ACCRE).

PRET D’HONNEUR

Un prêt d’honneur est fait à titre individuel et non pas à la société. Il peut vous permettre d’obtenir des fonds supplémentaires pour votre création d’entreprise. Le gros avantage également, c’est que le créateur bénéficie d’un soutien et d’un accompagnement personnel dans son projet et son développement. Chaque dossier de demande de prêt d’honneur passe devant une commission pour être accepté (ou non !). Les modalités de prêt dépendent de chaque plateforme. Vous trouverez plus d’infos sur les sites du Réseau Entreprendre, d’Initiative France (prêt jusqu’à 30 000 euros) ou encore de France Active (prêt jusqu’à 10 000 euros). Il existe enfin des prêts d’honneurs locaux ou par type d’activité, renseignez-vous dans votre Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI). Vous pouvez déposer des dossiers dans chaque plateforme, mais normalement qu’une seule n’acceptera votre dossier, selon la taille de votre projet (pas de cumul des prêts par ces plateformes).

L’obtention d’un prêt d’honneur augmente très fortement votre crédibilité face à votre banquier et vous ouvrira plus facilement les portes du prêt bancaire pour votre société. Généralement, le taux d’emprunt du prêt d’honneur est très faible voire nul, ce qui est très intéressant quand on commence !

PRET BANCAIRE PERSONNEL

Enfin, je fais un mot rapide sur le prêt bancaire à titre personnel. Je vous conseille, dans la mesure du possible, de ne pas trop faire de prêt personnel à ce niveau, car vous allez déjà apporter des garanties financières pour le prêt au nom de la société, aussi soyez très prudent sur les engagements que vous prenez. Soyez bien certain de bien comprendre tout ce qui vous est dit, et de faire tout le tour d’un document avant de le signer, de boen prendre conscience des conséquences éventuelles. Je ne veux pas être mélodramatique, mais ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier, comme on dit.

La banque demande toujours une participation de votre part. Par exemple, si vous demandez un prêt de 10 000 euros, le banquier peut vous demander d’apporter 30 à 50% de cette somme. Ce que vous apportez va le rassurer et l’encourager à vous prêter de l’argent. Attention, car on parle ici de financer l’apport du prêt professionnel pour votre capital initial (d’apport pour votre prêt perso qui financera l’apport du prêt pro…).

FONDATIONS, CONCOURS

Pensez à vous renseignez auprès des fondations, d’action solidaire par exemple, cela dépend de votre projet. Il existe également de nombreux concours de créateurs d’entreprise, qui récompensent les projets innovants, ou solidaires, ou autres ! Tout existe, alors n’hésitez pas à faire connaître votre projet et à vous faire connaître en tant que créateur d’entreprise. Encore une fois, la CCI ou les Boutiques de Gestion peut vous orienter et vous renseigner.


Suite de l’article ici


Les liens externes de cet article ont été testés le 8 juillet 2014.

4 Comments

  • wida dit :

    Bonjour

    Merci pour toutes ces infos utiles mais il y a une chose que je n’arrive pas a trouver dans toutes les recherches que j’ai pu effectuées c’est le budget total qu’on doit investir dans la création de la mc ?
    Est on obligé de contracter un crédit ? Combien faudrait avoir d’économies ?
    A combien peut on estimer environ les aides qu’on peut avoir ( toutes compris, commune, CAF, region…)
    quel salaire peut on estimer avoir en début d’ouverture et après ?( en tant sue gestionnaire)

    • Cynthia dit :

      Bonjour Wida,

      Le budget à investir pour créer une micro-crèche privée peut varier du simple au triple, et peut-être même plus.
      Il dépend complètement de votre projet : location, construction du local ? 2 ou 4 salariés ? Travaux d’aménagement ou pas ? Investissement dans des valeurs particulières telles que l’écologie, un professeur d’anglais ? Souhaitez-vous faire des demandes de subvention ? En général, les gestionnaires passent par un prêt bancaire. Concernant les aides, elles dépendent de votre région, de vos choix de fonctionnement, etc. Le salaire d’un gestionnaire est ce qu’il prend sur ses bénéfices. Une micro-crèche peut commencer à tourner financièrement en général à partir de 6 mois ou plus, donc il serait utopique de vous dire que vous allez avoir un salaire correct dès l’ouverture.

      Une micro-crèche est avant tout une entreprise dont vous êtes le responsable. Vos choix détermineront les budgets à investir, et votre salaire dépendra de la rentabilité de votre entreprise.

      Je suis désolée de ne pouvoir répondre à aucune de vos questions, mais tout dépend complètement de vos choix et de votre projet.

  • Jean-François dit :

    Bonjour,

    Tout d’abord merci pour votre site qui regorge de très bonnes informations très utiles.

    J’aimerai aborder un sujet assez tabou …. le salaire.
    Combien peut-on se dégager au début avec une micro-crèche de 10 enfants, les salariés nécessaires …
    et une fois que la structure tourne correctement ?

    Merci pour votre retour.
    Jean-François

    • Cynthia dit :

      Bonjour Jean-François,
      Quand une micro-crèche tourne bien, si tu as des dépenses serrées et un personnel encore plus serré, tu dois pouvoir tirer un smic, je pense?
      Au démarrage, je ne suis pas sûre que tu aies suffisamment d’enfants pour pouvoir te payer.

Leave a Reply